page précédente

La Chute de Loïc Jugue
(Voir quelques chutes )

La chute est une installation vidéo monumentale qui a pu être réalisée grâce au soutien du Centre Georges Pompidou, du Centre Culturel Français de Fukuoka, de la NHK et des étudiants de l'école d'art de Fukuoka.

Si ça vous tente, vous pouvez voir un reportage fait par la NHK, montrant l'installation telle qu'elle a été faite en 1994 et que je n'ai jamais pu remontrer en France.
Voir le reportage.

La chute est une installation vidéo avec sept vidéoprojecteurs (ce qui était beaucoup pour l'époque). Elle a été entièrement réalisée au Japon et montrée dans les studios de la NHK à Fukuoka.

Dans une grande pièce obscure, les spectateurs circulaient sous un monde d'objets/images s'écroulant sur eux dans un grand fracas. De grands écrans circulaires avaient été disposées au-dessus de leurs têtes et sur lesquels étaient projetés des images d'objets tombant.

La chute vitre cassée

Le tournage

Grâce à Christian Michel, le directeur à l'époque du Centre Culturel Français de Fukuoka, qui avait commandité cette oeuvre au Centre Georges Pompidou et sans qui ce projet n'aurait pu avoir lieu, j'ai pu récupérer à mon arrivée tout un tas de gomis (déchets en japonais) qui m'ont permis de faire le tournage. Dans un grand studio de tournage une vitre pare-balle, en dessous avait été disposée une caméra Betacam (genre de caméra Sony coutant une fortune à l'époque et prétée par l'université d'art de Fukuoka qui nous accueillait pour le tournage.) Les objets étaient lachés du plafond sur la vitre pare-balle et venaient s'écraser à sa surface (enfin quand ça marchait...) Des objets tombent sur une caméra placée cinq mètres en dessous. La caméra était protégée par une vitre pare-balle.

Outre la connotation religieurse... La chute pose le problème de toute société et en particulier de la nôtre... celle de sa cohésion... celle de sa disparition... la chute des objets... c'est la chute des Dieux... Dieux innombrables et pourtant si fragiles... Dieux omnipotants qui structurent notre réalité... qui sont notre réalité...

Horreur!!! damned!!! une petite chute et puis s'en vont... le réel fout le camp.. les objets se scratchent sur la surface sans pitié du temps... ils passent du statut d'objet utile à celui d'objet sans objet et donc parfaitement artistique... objets inutiles dont la beauté éclatée se révèle... Dans leur chute, ils ont volés l'espace d'un instant puis se sont écrasés.

La chute de Loïc Jugue

Ces vidéos sont disponibles sur demande sous forme de clé USB numéroté et signé par l'artiste.

Remerciements au Centre Culturel Français de Fukuoka, Christian Michel, au Centre Georges Pompidou, Christine Van Asshe, Stéphanie Moisdon et Nicolas Trembley.
Remerciements également à la NHK (qui a mis à disposition son immense studio pour créer l'installation et à tous les étudiants japonais et leurs professeurs qui m'ont aidé dans cette folle entreprise et qui ont eu la patience de me supporter.

Accueil | Vidéos | Vidéo-sculptures | Installations | Photos | Expositions
English | Vente de photos | Biographie | Vidéographie | CV flash | Liens | Projets | Ancien site

Copyright Loïc Jugue, tous droits réservés.
Envoyer un message (send a mail)
www.loicjugue.com